Selon Merhrabian (1970) psychologue et professeur de psychologie à l’université de Californie le langage non verbale est un mode de langage  » implicite  » voir « contextuel » . Cependant à notre époque contemporaine ce paradigme est mis à défaut , en effet d’après l’éthologie (l’étude du comportement animale ) et à fortiori l’étude du comportement humain on remarque que ceux-ci communiquent par diverses signaux non verbaux : Sonores , Gestuels , mimiques, posturaux, chimiques, thermiques, tactiles, voire électriques .

La communication se déroule entre un émetteur et un récepteur , qui sont relié par un ou des canaux qui fournit le support aux signaux qui transmet le message , celui-ci étant désigné par un ensemble de code qui apporte une information , c’est à dire modifie le niveau de connaissance et/ou d’incertitude du récepteur . 

Lorsque le récepteur reçoit un message l’expression motrice ( par des gestes) des émotions suscités par celui-ci peuvent être de différente sortent :

  • Mimiques
  • Changement de posture
  • Gestes d’approbation ou de dénégation

ATTENTION : Quand 2 personnes sont dans une pièce même si elle n’ont pas l’intention , ni la volonté, ni la conscience de communiquer une communication à toujours lieu . _ Les chercheurs Américains de l’école de Palo Alto .

 

L’Évolution du langage non verbal : un mode de communication enfin accepter à notre époque

Depuis des temps immémoriaux , il y’a toujours eu différent mode de langage même si aujourd’hui le langage verbale est considéré à tord selon moi comme l’unique mode de langage explicite , on peut dénombrer entre autre les langages par gestes « autonomes » pratiqué par différentes populations telle que : Les indiens Nord Américain , les sourds muets , les moines trappistes , les anciens napolitains on peut aussi parler de la gestualité dans la bande dessinée qui est très démonstratif .

Les langages par gestes possèdent un répertoire et une grammaire propres , et non pas besoin de langage verbal pour être compris . Au contraire de certains langage par gestes « substitutif » qui ne sont que de simple dérivations de la langue verbale telle que la dactylogie ( Un ’alphabet dactylologique ou alphabet manuel ou encore alphabet digital est une manière de représenter l’alphabet avec des signes. Ces codes alternatifs ne font pas partie de la structure interne d’une langue des signes naturelle et ne sont pas nécessaires dans une conversation entre locuteurs d’une langue des signes appartenant à la même communauté. ) utilisé parfois par les sourds .

Les indiens Nord Américain utilisateur du langage par geste « autonomes »

Depuis 1972 , les sciences de la communication se sont élargie en peut citer en effet la « Kinésique » ( La kinésique vient du grec « kinésis » qui signifie mouvement. Ce terme représente la science des gestes quotidiens et se concentre sur l’étude des gestes des mains, des pieds et de la tête. Les expressions du visage, les poses, les mouvements et les manières du corps relèvent aussi de la kinésique. ) de Birdwhistell anthropologue américain particulièrement versé dans l’étude de la kinésique, ou encore la « Proxémique » ( La proxémie ou proxémique est une approche du rapport à l’espace matériel introduite par l’anthropologue américain Edward T. Hall à partir de 1963. Ce néologisme désigne d’après lui « l’ensemble des observations et théories que l’Homme fait de l’espace en tant que produit culturel spécifique ». ) de hall .

Par notre langage non verbal on peut faire comprendre à mon interlocuteur que je vais lui céder la parole :

  • En regardant son interlocuteur plus intensément
  • En adoptant un autre débit de notre voix
  • En accentuant les gestes phatiques qui sont des gestes qui montrent à l’autre qu’on l’écoute

Le langage verbal un langage pas que verbal : les sons émis par la parole sont une gestuelle à part entière

Il y’a une relation entre la parole et le mouvement , lorsque l’on fronce les sourcils et qu’on à un rictus cela exprime la colère par exemple , lorsque l’on effectue un geste qui précède une parole cela annonce que l’on va exprimer quelque chose d’important , par le comportement non verbal on peut connaître les conséquences d’une querelle entre deux personnes et si cette querelle va détruire leur affinité ou si cette querelle est juste une « dispute de routine » ou si c’est juste « pour taquiner » .

Ils existent des organes phonatoires ce sont des organes ayant une activité motrice et qui produit des gestes phonogènes de façon dynamique .

Articulation d’un son = geste articulatoire complexe = gestes phonogènes

Le son émis par votre voix dans votre communication

Les gestes phonogènes nécessitent l’utilisation des organes phonatoires chacun étant coordonnées de façon mobile et à vitesse différente mais pas que ces gestes nécessitent aussi tout le corps en entier et donc lorsque l’on s’exprime il y’a la production spontanée de gestes paraverbaux produits par des battements de la tête et des mains .

Ces gestes paraverbaux servent à ponctuer, et rythmer le discours, s’attacher à la mélodie , elles structurent l’activité communicative, et établie le lien direct entre la production de la parole et l’organisation musculaire tonique de l’ensemble du corps . Bref , vous l’aurez compris il y’a un lien entre la gestuelle phonège qui régit l’émission du son et la gestuelle de notre corps si vous ne me croyez pas demandez à votre orthophoniste 😉

Les syllinguistiques sont des gestes coverbaux, càd associés nécessairement à la parole.

Tout vient du corps , l’intensité et la force du son vient des mouvements musculaire du corps , et si vous êtes fatigués vous aurez une voix faible alors que si vous êtes en pleine forme vous aurez une voix forte .

Donc lorsque vous émettez un son vous faîtes plusieurs gestes à l’intérieur de vous , il faut donc faire le distingo entre les paroles que vous prononcez et le son de ces paroles distinguer le verbal et le vocal .

Donc pourquoi le langage non verbal devrait être le langage principale , le plus reconnue et le plus étudier par rapport aux langage verbale ?

La réponse est toute simple c’est parce que ce langage précède le langage verbale en effet si vous enregistrez la conversation entre deux personnes dans la rue et que vous la retranscrivez vous verrez qu’à l’écrit leur langage est incompréhensible comment peuvent-il donc se faire comprendre ?

La réponse est simple : Dans cette situation ( la conversation de ces deux personnes dans la rue ) une partie importante de la conversation était assuré par des canaux non verbaux .

Il n’y a pas de langage verbal « universelle » ni de langue par les gestes « universelle » .

Lorsque vous êtes entrain de parlé vos paroles ne sont que des compléments à vos gestes au contraire si vous ne faîtes que des gestes le langage parlé est l’élément directeur que le langage gestuel vient compléter.

Voir sur Google : La classification des gestes accompagnant la parole (Cosnier, 1985; 1987).

  

Autres vidéos touchant à ce sujet

Prochainement


Articles complémentaires (listés par ordre chronologique)

la communication non verbale : forme d’expression importante
La communication verbale et non verbale dans votre milieu de travail
La gestuelle : l’un des piliers de la communication non verbale
La communication non violente (CNV) ?
la communication non verbale : ses mouvements qui vous trompent
   

Notre Chaîne YouTube

N’hésitez pas également à visiter la zone « Vidéos Azerty » du site et à vous abonner à la chaîne YouTube du site azerty-lâmelecorpslesprit.com (ou à son fil RSS) pour découvrir, semaine après semaine, les prochaines vidéos que nous vous proposerons.  

[mailpoet_form id="1"]

    1 Response to "Le langage non verbal : le mode de langage explicite dans la communication multiviatique"

    • Bonjour, ceci est un commentaire.
      Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
      Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

Leave a Reply